Inde: Plongée dans le Vieux Delhi


Ce post fait parti de la série sur le nord de l’Inde que j’ai eu l’occasion de découvrir récemment

Delhi, samedi 20 août 2016.

Je me lève aux aurores. Je dois rejoindre un groupe présent au mariage pour effectuer une sortie dans le vieux Delhi ce matin. Nous sommes 11 au total. Que des femmes. Nous nous réunissons dans le hall de l’hôtel à 7h00.

Le programme de la matinée consiste à rencontrer un ancien enfant des rues qui va nous faire visiter l’un des quartiers les plus populaires et les plus démunis de la ville: le Vieux Delhi.

Après 45 minutes de marche, 30 minutes de métro et quelques demi-tours, nous arrivons enfin sur le lieu de rencontre qui a été fixé sur le parvis de la Grande Mosquée (The Great Mosque).

Notre guide est là, il nous attend. Il s’appelle Siba, a 19 ans à peine et semble heureux de nous voir.

Il est accompagné de deux de ses amis, Ismael et Jamal.

Il nous demande nos noms et les pays d’où l’on vient. France, Royaume-Uni, Etats-Unis, Chili, Allemagne, Singapour, Italie, Espagne, il semble fasciné par toutes ces destinations, qu’il rêve, nous dit-il, de visiter un jour.

Une fois le rappel de quelques principes de précaution énoncé, Siba nous entraîne avec lui dans les ruelles étroites du Vieux Delhi. Le périple commence.

Après quelques dizaines de mètres parcourus seulement, je comprends vite que la présence de ses deux amis n’est en fait pas anodine. Ismael et Jamal sont là pour assurer notre protection et éviter que nos affaires personnelles ne se volatilisent.

Pendant ce temps, Siba débute la visite en nous contant l’histoire des lieux. Dans un Anglais relativement bon, il nous explique quand la ville de Delhi a été construite et comment elle s’est étendue au fil du temps, notamment sous la conquête arabe, période durant laquelle la Grande Mosquée a été érigée. Il évoque aussi la colonisation britannique et l’indépendance du pays.

Au fur et à mesure de la visite, Siba évoque aussi le quotidien des habitants du quartier. Il nous parle de leurs conditions de vie, de leurs occupations et, bien évidemment, des enfants des rues.

Pendant près de trois heures, nous nous perdons dans les dédales du Vieux Delhi. Nous visitons d’anciens théâtres, des écoles et de nombreuses ruines de bâtiments qui firent autrefois la renommée de l’Inde.

Nous nous arrêtons aussi dans un atelier de coutures où des petites mains – essentiellement celles d’hommes – brodent de grands pans de soie.

L’un d’eux fait la fierté de l’atelier. Une robe brodées par ses soins a été portée par Michelle Obama lors d’une visite en Inde en 2015. Siba nous dit qu’il est la super star ici et que beaucoup de couturiers l’admirent. Lui, se contente de garder la tête basse en signe d’humilité et poursuit inlassablement sa tâche.

Nous repartons, parcourons quelques mètres à peine et nous arrêtons prendre un café. Siba nous offre aussi des bouteilles d’eau.

Il est près de midi à présent et la chaleur est devenue insupportable. Nous avons déjà effectué un bon tour. La visite n’est pas terminée pour autant.

Nous sautons dans des toucs-toucs et partons à présent vers le marché aux épices. Après de longues minutes passées dans le traffic dense, nous arrivons enfin.

Là, la vie est vibrante, bouillonnante. Les gens se croisent, se bousculent, s’interpellent. Tous essayent de vendre leurs épices et les négociations vont bon train. Nous sommes bien évidemment sollicitées de toute part.

La visite du Vieux Delhi touche à sa fin… ou presque. Encore un dernier petit détour.

Advertisements
Categories: Envie d'ailleursTags: , , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: